Les dernières secondes d'une lecture ou d'une vidéo

Hello @bertrand ,

Nous échangeons toutes et tous de plus en plus par emails, mais aussi via d’autres mediums, comme le podcast (hein et on adore ça tous les 2 :slight_smile: ).

J’ai toujours eu une impression « bizarre » quand je reçois des réponses : comme si mon interlocuteur n’avais retenu que la dernière partie de mes arguments / questions et j’ai l’impression de ce fait que nos échanges sont « partiels » et je dois souvent compléter avec de nouvelles questions.

Du coup, ma question est-ce prouvé ? Peut-on en jouer pour placer des CTA à certains moments / endroits ? -spoiler: question peut-être bête- Doit-on en tirer des enseignements et limiter nos échanges / discours à 1 interrogation seulement ?

Hâte de lire / entendre ta réponse … si j’ai été assez clair :slight_smile: .

Ermanno

Bonjour,

J’ai l’impression inverse me concernant. Et aussi bien pour la partie podcast, email, échanges que dans le cadre de mon activité professionnelle. J’ai plus l’impression que les gens s’arrêtent à la première question.
Du coup maintenant je fais attention à cela et je ne pose souvent qu’une seule question. Pour les arguments je fais souvent une réponse résumé avant de détailler un peu plus.

Amicalement.
Thomas

Alors @IronmanoLux tu pointes toute la difficulté de la communication humaine et du fait qu’il y a un émetteur et un récepteur. En tant qu’émetteur tu dois tout faire pour faciliter la vie de ton récepteur. Et je pense que tu lui facilites vraiment la vie en abordant qu’un seul point.

C’est d’ailleurs une règle important en SEO. Google comprend mieux les pages et les sites mono-thématiques. On dit ainsi : une page = une question.

En mail je ne pose qu’une question aussi. Sinon ça oblige ton interlocuteur à faire le point des questions et il peut repousser sa réponse s’il na pas la réponse à une seule question sur l’ensemble. Il se focalise dessus alors qu’il peut répondre au reste.

Sur le podcast je suis aussi sur une thématique par épisode. Ce n’est pas lié à la durée mais pour des questions de compréhension. Et puis ça facilite la structuration. Je pense même que ça facilite la découverte. Je me suis rendu compte par exemple que je n’écoute plus certains podcasts d’actualité quand un sujet dans l’ensemble m’intéresse.

Ce mode de fonctionnement facilite aussi ton appel à l’action car tu peux le lier à ton contenu. Un exemple : tu parles des montres connectés dans ton podcast, il est facile de faire un CTA pour renvoyer vers une vidéo sur le sujet. Tu parles de besoins de financements, tu peux faire le lien vers le Patreon.

Et pour ton audience c’est plus simple car finalement elle est en quelque sorte préparée à ça et peut aller plus loin via le CTA.

1 J'aime

Merci pour tes réponses ! Je vais m’efforcer d’y penser encore plus désormais :slight_smile: